LA RHINOPLASTIE FONCTIONNELLE OU POST-TRAUMATIQUE

 

Prise en Charge ?

Une prise en charge par l’assurance maladie est envisageable lorsqu’il existe :

  • une gêne fonctionnelle qui nécessite un geste de septoplastie (redressement de la cloison) 
  • ou une séquelle post traumatique importante.

Dans tous les autres cas, l’intervention est bien entendu considérée comme esthétique pure, donc non prise en charge.

 

Objectif

La Rhinoplastie corrige les disgrâces de la pyramide nasale souvent très mal vécues, et à l’origine de complexes perturbant la vie sociale et affective (nez trop long, crochu, trop gros, épaté, dévié…). 

Elle peut se pratiquer dès l’âge de 16-17 ans. 

L’objectif est d’harmoniser les proportions du nez par rapport aux autres parties de la face, de façon à l’intégrer naturellement dans le visage.

Pour ce faire le chirurgien va agir sur tout ou partie du nez : depuis la correction d’une légère bosse, l’affinement de la pointe, la réduction des orifices narinaires jusqu’à la rhinoplastie complète avec ostéotomies latérales pour réduire et affiner le nez à la demande.

Il existe également des nez trop courts, trop épatés (nez ethniques) ou trop creusés pour lesquels le recours à des greffes de cartilage sera nécessaire.

La rhinoplastie est donc totalement personnalisée.

Un accord parfait entre le patient et le chirurgien doit être obtenu sur ce projet car cette intervention peut avoir des limites à ne pas dépasser, en fonction notamment de la qualité de la peau et de ses capacités de rétraction.

Enfin il peut être nécessaire pour un résultat harmonieux et naturel d’agir également sur le menton et réaliser une profiloplastie

 

Technique

Le chirurgien plasticien opère par l’intérieur des narines. Il n’y aura aucune cicatrice visible, sauf s’il y a nécessité de diminuer la largeur des narines ou dans les cas de nez complexes pour lesquels une cicatrice extrêmement discrète est utile en dessous du nez entre les narines. 

En cas d’ostéotomies latérales, un plâtre ou une attelle est mise en place en fin d’intervention. 

Des mèches de tulle gras sont mises en place dans les narines pendant 24 à 48 h.

 

En pratique : la rhinoplastie à Brest

Durée de l'intervention

Entre 1h et 1h30 selon les gestes à réaliser

Mode d'anesthésie

Générale

Durée d'hospitalisation

1 nuit

Durée de la convalescence

1 à 2 semaines selon les gestes à réaliser 

Suites

  • L’intervention est peu douloureuse, calmée par des antalgiques classiques. 
  • On ressent une gêne à devoir respirer par la bouche jusqu’à l’ablation des mèches (24 à 48h).
  • Un œdème et des bleus marquent souvent les paupières. Ils disparaissent en une dizaine de jours.
  • L’ablation du plâtre a lieu à 10 jours. A ce stade un gonflement persiste au niveau des joues et de la racine du nez.
  • La reprise d’une vie sociale normale se fait vers le 15ème jour avec un bon résultat dès ce stade mais il faudra 6 mois pour obtenir le résultat définitif.
  • Suivi régulier à 5 et 11 jours, 4 semaines, 3 mois et 1 an

Complications envisageables

Très rarement, une retouche peut être nécessaire à distance (après 6 mois) du fait de différences de cicatrisation et de l’évolution variable des sections osseuses et cartilagineuses.

 

Conclusion

La rhinoplastie est une excellente opération qui doit être réalisée selon un plan précis prenant en compte les conditions anatomiques et morphologiques propres au patient. L’entente entre le chirurgien et le patient doit être parfaite, et c’est à cette condition que le bénéfice de l’opération, tant morphologique que psychologique, sera complet.

 

Pour en savoir plus : pdf rhinoplastie Rhinoplastie

- rhinoplastie brest -

  Mis à jour par Dr Armand Boloorchi le 03/01/18       Haut de page