LA PENOPLASTIE

 

Objectif

Un pénis de petite taille peut être source de complexes perturbant la vie quotidienne (complexe du vestiaire) et parfois relationnelle chez des hommes jeunes aux fonctions sexuelles normales. L’image virile est souvent associée à la longueur du sexe et le complexe ressenti par ces hommes peut être rapproché de celui des femmes à très petite poitrine. La pénoplastie esthétique d’augmentation (ou phalloplastie) est aujourd’hui une intervention bien réglée. Il ne s’agit pas d’améliorer la performance sexuelle mais de restaurer un capital confiance, une image plus « virile » vis-à-vis du regard des autres. Elle permet de pallier à ces complexes en permettant un élargissement et/ou un allongement de la taille du pénis chez le patient.

 

Consultation

Elle a pour but d’étudier les motivations du patient et d’évaluer les répercussions psychologiques résultant de ce problème. Cette demande est toujours esthétique mais les complexes qui la sous-tendent entrainent parfois d’importants blocages relationnels.
Il convient de diagnostiquer d’éventuels problèmes d’érection ou sexuels, car cette intervention n’améliore en rien la fonction sexuelle.

L’épaisseur de la graisse pubienne doit être prise en compte, car il existe parfois des amas adipeux de part et d’autre de la racine du sexe qui l’enfouissent.
Le siège du prélèvement adipeux sera également pris en compte.

Dans certains cas, des excès adipeux masculins (abdomen, poignées d’amour, seins) existent et une liposuccion peut être associée à la pénoplastie. Au contraire dans d’autre cas le panicule adipeux est très mince, notamment chez les sportifs rendant le lipofilling impossible. 

Les demandes irréalistes concernant une intervention de pénoplastie doivent être refusées par le chirurgien plasticien.

 

Techniques

Il existe deux types d’opérations d'agrandissement du sexe masculin qui peuvent être réalisées simultanément ou séparément dans le cadre de la pénoplastie :

  • « l’épaississement pénien » : il s’agit d’un lipofilling de la verge, consistant à aspirer de la graisse dans une partie du corps pour la réinjecter dans le pénis et augmenter ainsi son calibre. 
  • « l’allongement pénien » : elle va consister à extérioriser les corps caverneux en sectionnant le ligament suspenseur et les libérant ainsi de leur attache interne. Afin d’éviter que la peau au dessus de la racine de la verge ne vienne limiter le désenfouissement des corps caverneux, une plastie cutanée dite d’avancement est réalisée. 

Le gain de longueur est en moyenne de 4 cm. Il est difficile de prévoir l’importance de ce gain en pré opératoire dans la mesure où il dépend des conditions anatomiques observées au cours de l’opération.

Cependant cette dernière technique d’allongement peut entrainer des troubles de l’érection, c’est pourquoi  notre équipe pratique exclusivement l’épaississement pénien par lipofilling.

 

En pratique : la pénoplastie à Brest

Préopératoire

Un traitement visant à calmer les érections devra être débuté la veille de l’opération et suivi 15 jours après

Durée de l'intervention

Entre 1h à 2h selon le geste réalisé

Mode d'anesthésie

Générale

Durée d'hospitalisation

Ambulatoire ou une nuit en clinique pour le lipofilling

Durée de la convalescence

1 à 2 semaines   

Suites

  • Peu ou pas de douleur 
  • Les ecchymoses (bleus) et l’œdème (gonflement) s’estompent à partir de la troisième semaine
  • Une hygiène rigoureuse est nécessaire
  • Un traitement visant à calmer les érections devra être débuté la veille de l’opération et suivi 15 jours après
  • Une période d’abstinence sexuelle d’un mois est indispensable afin de ne pas traumatiser les greffons graisseux
  • Les fils sont résorbables et tombent tout seul à 3 semaines
  • Suivi régulier à 1, 2 et 4 semaines, 3 mois et 1 an
  • Le résultat définitif de l’intervention se juge après au moins 3 mois. 

Aucune garantie ne peut être donnée quant au résultat dans la mesure où l’on ne peut connaitre à l’avance les conditions anatomiques et la viabilité des greffons graisseux.

Ainsi, la résorption graisseuse peut être plus au moins importante et le gain espéré réduit. 

Le tabagisme est un facteur nuisible à la bonne vitalité des greffons. 

En ce qui concerne le lipofilling, les statistiques révèlent qu’une 2ème séance est nécessaire dans environ 20% des cas, et une 3ème séance dans environ 10%.

Complications envisageables

Elles sont rares : hématomes, infection, problèmes de cicatrisation (hypertrophie, nécrose), irrégularités des contours péniens, nodules sous cutanés, insuffisance de résultats, insensibilité, rapports douloureux. 

 

Pour en savoir plus : pdf pénoplastie Reinjection de Graisse

- penoplastie brest -

  Mis à jour par Dr Armand Boloorchi le 03/01/18       Haut de page