LA NYMPHOPLASTIE

 

Objectif

La chirurgie intime de la femme est longtemps restée un sujet tabou. La correction de l’hypertrophie des petites lèvres permet de remédier aux effets du temps et des grossesses. Cette intervention souvent méconnue peut permettre de retrouver une sexualité plus épanouie. 

Les petites lèvres sont des ailerons de peau qui couvrent le clitoris et l’orifice vaginal.

Elles sont normalement cachées par les grandes lèvres.

La nymphoplastie corrige l’excès de développement des petites lèvres qui peut être à l’origine d’une gêne physique dans certains vêtements, et parfois de douleurs pendant les rapports sexuels. Les patientes ressentent un véritable complexe esthétique perturbant leur épanouissement sexuel.

La nymphoplastie est une intervention simple aux suites courtes avec un séjour bref en clinique.

 

En pratique : la nymphoplastie à Brest

Durée de l'intervention

Entre 30 min et 1h

Mode d'anesthésie

Générale ou Locale potentialisée

Durée d'hospitalisation

Ambulatoire ou une nuit en clinique

Durée de la convalescence

3 jours à une semaine de repos sont souhaitables après l'intervention

Suites

  • Peu ou pas de douleur 
  • Les ecchymoses (bleus) et l’œdème (gonflement) s’estompent à partir de la troisième semaine
  • Une hygiène rigoureuse est nécessaire
  • Les rapports peuvent reprendre à 1 mois
  • Les fils sont résorbables et tombent tout seul à 3 semaines
  • Suivi régulier à 1, 2 et 4 semaines, 3 mois et 1 an
  • Résultat visible immédiatement malgré l’œdème, déjà bon à 1 mois, et résultat final à 6 mois.

Complications envisageables

Très rarement, il peut survenir un lâchage partiel de suture (suite à un mouvement inadapté en général) : une cicatrisation dirigée par l'application de vaseline est le plus souvent suffisante.

- nymphoplastie brest -

  Mis à jour par Dr Armand Boloorchi le 03/01/18       Haut de page